Home » TGV Rhin Rhône : Le serpent de mer

TGV Rhin Rhône : Le serpent de mer


Arnaud MONTEBOURG soutient, comme l’ensemble des forces politiques des régions Bourgogne et Franche-Comté, élus des grandes collectivités, parlementaires de toutes sensibilités, le projet de branche-Sud du TGV Rhin-Rhône unissant la branche-Est à Bourg-en-Bresse, reliant ainsi Genève à Paris, Londres et Bruxelles, et desservant la Bresse par la construction d’une gare nouvelle entre Louhans et Lons-le-Saunier.

L’attachement d’Arnaud MONTEBOURG, actuel Président de l’association des 3 Bresses pour le TGV (dont les deux vice-présidents sont Jacques PELISSARD, député-maire UMP de Lons-le-Saunier, Président de l’association des Maires de France et Jean-Michel BERTRAND, député-maire UMP de Bourg-en-Bresse), est déterminé par 3 conditions :

  • la prise en compte des préoccupations environnementales légitimes des Bressans
  • la construction de la gare entre Louhans et Lons-le-Saunier
  • l’organisation d’un débat public destiné à accompagner les études préliminaires lancées en 2006 en approfondissant entre autres choses les études sur le fret.

Arnaud MONTEBOURG, se réjouissant de l’intrusion de la Région Rhône-Alpes dans le financement de la branche-Est, marquant ainsi l’attachement des Rhône-alpins pour ce grand projet et semblant remettre la branche-Sud au devant de la scène, constate toutefois que le bouclage financier de la première branche n’est toujours pas assuré. Dans ce contexte de crise des finances publiques d’Etat et de recul probable de l’Europe, le calendrier de réalisation de la ligne grande vitesse Rhin-Rhône est rendu plus qu’incertain…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Haut de page
loading