Home » campagne présidentielle 2012 » Reprendre Valmy aux Le Pen

Reprendre Valmy aux Le Pen

Hier, je me suis rendu à Valmy avant de tenir une réunion publique à Reims. Valmy, c’est le symbole du sursaut de la décision pour le peuple français, c’est le moment, où, sur cette colline de Champagne, le peuple décide de se constituer en nation civique, en nation contractuelle. Le lendemain la République est proclamée. C’était les 20 et 21 septembre 1792.

N’en déplaise à Marine Le Pen, la nation française repose sur des bases contractuelles et non ethniques. Seule l’adhésion aux clauses du contrat républicain conditionne l’accès à la citoyenneté, pleine et entière, et l’appartenance à la communauté nationale. Notre communauté nationale est inclusive, elle n’implique pas la violence du déracinement ou du renoncement aux attaches et c’est justement ce qui fait sa force. Il est trop simple de pointer du doigt l’origine, la religion, les mœurs d’une partie de nos concitoyens pour justifier les difficultés que connaît l’unité de notre République. Nous devons résister à la tentation du repli qui s’effectuerait autour d’une identité fantasmée. Qui donc d’ailleurs, pourrait, sans démagogie, définir selon des traits figés ce qu’est un « Français » ?

L’apparente « crise » de l’unité républicaine résulte de deux phénomènes étroitement liés : l’incapacité de notre classe politique à proposer un projet politique derrière lequel pourrait s’unir la nation et la désagrégation lente du lien social alimentée par la logique de division et de confrontation propre au sarkozysme.

La République que je porte est au contraire celle du dépassement des particularismes dans le cadre d’un nouveau projet politique.

La République que je porte est celle de l’apaisement et de la réconciliation après les guerres inutiles.

La République que je porte est celle de l’intransigeance sur l’éthique publique et les privilèges.

La République que je porte est celle du renouveau institutionnel replaçant au cœur de ses préoccupations le citoyen.

La République que je porte est enfin celle de la volonté politique, la seule à même de façonner notre avenir commun.

Ethique, inclusive et volontariste, voilà l’idée que je me fais de la République.

Mots clés:
Publication précédente
Publication suivante
the_content();

32 Réactions

  1. POURQUOI ???
    Pourquoi gâcher le mince espoir que vous aviez fait naître d’un membre d’un grand parti politique qui osait enfin parler de démondialisation, d’un retour à plus d’humanité… ?
    POURQUOI ce ralliement à F. Hollande que vous critiquiez jadis et qui n’incarne pas une « nouvelle France » ?
    POURQUOI décevoir ceux qui croyaient en vous maintenant et envisageaient un soutien possible de la suite de votre carrière politique ?
    En ce qui me concerne, vous êtes passé d’un « candidat d’espoir » à un énième homme politique beau parleur mais sans conviction…
    Qu’il est difficile de revenir à la réalité et de se dire que la politique pervertit tout !

  2. 370000 voix et il devint roi…c est quoi cette blague. les six incompétents de gauche choisie pour les primaire socialiste ont été choisi finement de façon a représenter les diverses sensibilités de gauche ,bien evidemment.La frange gauchiste de droite pour Manuel Valls , celle plus traditionnelle pour Hollande ou les nostalgique de l ère Mitterrand style force tranquille mais européiste avant tout ainsi que ses égaux féminin plus ferme dans le langage mais également européiste et bien sur le rassembleur Arnaud Montebourg qui pour ramener quelque voix protectionnisme de Marine et Mélenchon a prêche sur le protectionnistes et l utilité de l immigration tout en sachant qu’ a l heure actuelle des choses c est un non sens dans un pays sans argent et sans emploi. Mais il est vrai que le sujet de l immigration rapporte toujours des voix et qu’importe si défendre le travailleur français et favoriser l immigration dans un pays a la situation économique catastrophique ne vont jamais de paire. Monsieur Montebourg suite a votre blog être français c est quoi ,je vous donne la définition propre a tous les pays du monde sans pour autant détester l autre : un FRANCAIS , c est un individu qui a comme patrie et pays de cœur la France et s il le fallait prendrait les armes pour elle en priorité qu’ ‘el que soit le pays adverse qui l ‘agresse .c est la seule vrais définitions universelle pour tous les pays du monde et la seule réponse a la question, « c’ est quoi être français  » Mr M ONTEBOURG et que cela vous plaise ou non un français n a pas de double nationalité pour partir ailleurs et fuir le mal – vivre qui augmente a chaque élection depuis 30 ans. Malgré tout je ne partage pas vos idées mais je respecte vos électeurs comme je vous demande Mr, de respecter les électeurs du front national qui en ont marre de l incompétence umps. 20-10-11
    Non monsieur la France ainsi que l âme du général sont toujours la et ils continueront d exister avec le seul partis qui n a pas abandonne la France et son honneur a l autel de l Europe ainsi que de l immigration …le Font National. Rejoignez nous et nous serons plus forts pour combattre les idées nocives de la droite et de la gauche qui tuent un peu plus la France et sa souveraineté chaque jour qui passe. On y croit.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Haut de page
loading