Home » Action comme Ministre » L'Europe de l'industrie » Plan d’action européen pour l’acier : une prise de conscience

Plan d’action européen pour l’acier : une prise de conscience

Conférence de presse Antonio Tajani et Arnaud MontebourgAntonio Tajani, Vice-président de la Commission Européenne en charge de l’Industrie, a présenté mardi un plan d’action pour l’industrie sidérurgique européenne. Il vise notamment à agir contre les pratiques commerciales déloyales. Cette prise de conscience de la nécessité d’une politique industrielle européenne constitue une première réponse bienvenue au besoin de protection de nos intérêts dans le secteur de l’acier.

L’annonce par M. Tajani du dépôt d’une plainte devant l’OMC à propos des droits imposés par la Chine sur les importations de tubes en acier inoxydable vient conforter la pertinence des actions menées depuis maintenant plusieurs mois au sein du Conseil Compétitivité. Cela crédibilise également les déclarations de M. Tajani qui souhaite « protéger l’Europe contre la concurrence déloyale ».

Le Ministre du Redressement productif salue ces premiers actes de fermeté après plusieurs années au cours desquelles l’Europe s’était cantonnée à la naïveté dans le village mondial.

En effet, la Commission s’est décidée à prendre des engagements politiques concrets :

  • procéder à une analyse en profondeur de toutes les réglementations de l’UE pesant sur le secteur avant fin 2013 et deproposer des mesures correctives (le « fitness check »).
  • Procéder à l’analyse complète des coûts qui composent le prix de l’énergie que doivent acquitter les électro-intensifs et en rendre compte, avec des propositions, au Conseil européen de février 2014. La Commission incite d’ailleurs les Etats membres à prendre dès maintenant toutes les mesures nationales possibles pour réduire la facture énergétique des industries électro-intensives (dans les limites des règles communautaires…).
  • Ne pas définir de nouveaux objectifs de réduction des émissions de CO2 qui ne prennent pas pleinement en compte les coûts supportés par l’industrie ainsi que le niveau de concurrence internationale.
Crédit photo © Représentation de la Commission européenne en France.
Mots clés:
Publication précédente
Publication suivante
the_content();

2 Réactions

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant ! Nous nous tenons au courant quotidiennement des articles postés sur le blog de Monsieur le Ministre du redressement productif et nous en sommes très satisfait.

    Il faut continuer à œuvrer pour notre industrie. Nous sommes un site d’emploi spécialisé dans ce secteur et nous remarquons que les demandeurs d’emplois sont de plus en plus nombreux notamment dans ce domaine d’activité. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le secteur de l’industrie n’est pas un univers vieillot, ringard et machiste. C’est un secteur d’avenir où la créativité peut s’exercer. Nous devons encourager les choses dans ce sens et redonner envie aux jeunes de se former à ces métiers. Notamment de se spécialiser dans les nouvelles technologies qui sont l’avenir de notre pays et contribueront à booster notre compétitivité sur le plan international.

    Merci Monsieur le ministre.

    A bientôt
    Carrière Industrie

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Haut de page
loading