Home » Action en Saône-et-Loire » Nous devons faire preuve d’une radicalité transformatrice

Nous devons faire preuve d’une radicalité transformatrice

Les élections cantonales sont un signe très fort : les citoyens ne croient plus dans notre système politique. Après l’effondrement du système financier en 2008, c’est l’action et la parole publique qui font banqueroute. Se rend-on bien compte que tout s’écroule ? Au même moment, la crise nucléaire japonaise démontre que notre modèle de développement, plutôt que d’assurer la prospérité, risque de nous détruire. Dans notre pays, l’ascenseur social est hors service depuis deux décennies, le système éducatif est complètement bloqué, le chômage s’est installé et la pauvreté gagne ceux qui travaillent. Le travail, justement a été abîmé par le management néolibéral, sacrifiant le plaisir et le savoir-faire à la rentabilité. Combien de gens se lèvent chaque matin pour aller faire quelque chose qu’ils désapprouvent ou qu’ils jugent absurde ?

Quand je prête attention au débat politique, chaque jour me conforte dans la certitude de l’effondrement du monde construit après la seconde guerre mondiale. Pourtant, dans la classe politique, je ne trouve ce diagnostic partagé par personne.

Certains croient que l’on peut réformer et mettre des perfusions supplémentaires sur notre système en état de mort clinique. Je ne le crois pas et les citoyens viennent de nous le faire savoir. Le temps des demi-mesures et des accommodements est révolu.

Réélu à la tête du Conseil Général de Saône-et-Loire, j’ai décidé de placer mon mandat sous le signe de la nouveauté radicale. Aujourd’hui, nous devons faire preuve d’une radicalité transformatrice, Seule la radicalité transformatrice nous permet de dessiner la carte de l’avenir. Soit nous changeons radicalement, soit une autre radicalité, destructrice cette fois, celle du Front National, nous balayera.

Il est temps de placer nos politiques au point de réinvention. Le contexte est difficile car l’argent public est rare, c’est pourquoi nous allons devenir les inventeurs désargentés de la vie future.

En Saône-et-Loire, après avoir sauvé le département du naufrage financier, nous allons investir toutes nos forces dans la transformation. Demain, il faudra produire autrement, manger autrement, se transporter autrement, habiter autrement, se chauffer autrement, bref vivre autrement : nous créerons une pépinière de coopératives, nous développerons un autre modèle agricole, à base des filières courtes pour approvisionner les cantines scolaires en produits locaux et de mise en oeuvre d’un nouvel équilibre économique pour les paysans. Nous reprendrons en main des services publics abandonnés au privé, comme les transports et l’eau. Le quotidien des habitants n’est pas une marchandise. Mais pour tout cela, il faut gouverner autrement. Nous le ferons en libérant les données publiques, c’est-à-dire en rendant accessibles aux citoyens les cartes, statistiques et informations (non personnelles) dont nous disposons, car nous ne gouvernons pas pour nous-mêmes et en catimini, mais pour les gens qui doivent avoir accès à de quoi se former un jugement libre et éclairé.

On ne peut plus faire les énièmes plans contre ça, recréer les emplois-ci et les emplois-ça, annoncer de nouveaux plans Marshall tombés d’en haut pour changer à la marge, et prolonger l’agonie du système. Il n’y a plus d’autre solution que la transformation.

 

Arnaud Montebourg

Mots clés:
Publication précédente
Publication suivante
the_content();

31 Réactions

  1. brignoles ou le vote blanc contre le fn

    Bonjours monsieur montebourg,
    Je souhaiterais savoir ce que vous pensez de la validation du vote blanc pour que les électeurs reprenne le pouvoir et retourne voter pour éliminer tous les politiques qui ne nous représente plus??

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Haut de page
loading