Home » Action de Député » La France a besoin d’idées nouvelles

La France a besoin d’idées nouvelles

Entretien donné au Journal de Saône-et-Loire de jeudi 19 août 2010. Politique. La Fête de la Rose de Frangy-en-Bresse marque la rentrée politique de la gauche. Le député et président socialiste du Conseil Général organise dimanche sa traditionnelle Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse.

Cette année pour la première fois l’invité d’honneur de la Fête de la Rose, Jean-Pierre Chevènement, n’est pas un socialiste pourquoi ?

Au PS nous avons avec notre projet de rénovation ouvert la possibilité à toute la gauche de désigner le prochain candidat. Il était donc normal que la fête de Frangy s’ouvre également et que l’invité ne soit pas forcément un socialiste, mais de toute façon un compagnon de route comme l’a été Jean-Pierre Chevènement. C’est par ailleurs un homme qui a fait de grandes choses et qui a, je crois, une vision de l’avenir, dans l’âge où il est arrivé.

Un homme du passé, peut-il encore incarner l’avenir de la gauche ?

En tout cas, ce qu’il dit servira à construire la gauche de demain. Les grands moments de l’histoire se sont toujours faits avec des hommes qui avaient déjà fait une partie de l’histoire, parce qu’ils ont acquis une expérience très utile dans les temps tourmentés que nous traversons.

On vous a entendu dernièrement tenir des propos très virulents sur les annonces sécuritaires du gouvernement. On n’a pas beaucoup entendu les autres socialistes… Pourquoi avoir tapé seul et si fort ?

Je n’y suis pas allé seul. On a entendu Martine Aubry. Benoît Hamon, Michel Rocard… Mais c’est exact que je me suis exprimé dans des termes différents. J’ai dénoncé ce que j’appelle l’angélisme : cette tendance qui veut que l’on devrait tout excuser des actes délictueux en raison de ce que l’on appelle des considérations sociologiques ou sociales. Je pense que la loi doit s’appliquer fermement mais sereinement. Mais, j’ai dénoncé de la même manière le pouvoir Sarkozy qui depuis 10 ans fait la surenchère du tout répressif, ce qui n’a rien résolu nous en avons maintenant la démonstration. Des déclarations martiales à chaque fait divers, des lois inapplicables et inappliquées.

La seule vraie question à poser c’est : les forces de l’ordre ont-elles suffisamment d’effectifs ? En Saône-et-Loire, la délinquance, contrairement à ce qu’on nous raconte, progresse. Et les forces de gendarmerie constatent qu’elles ne sont pas en nombre suffisant. Donc nous avons à faire une politique qui demande des effectifs. Il ne faut pas s’étonner que les souris se mettent à danser quand il n’y a pas assez de chats.

Le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre estime qu’il est hypocrite de ne pas reconnaître les liens entre-immigration et délinquance. Que répondez-vous ?

Je pense qu’il se trompe. Par contre, il y a un lien entre la délinquance et la misère. Mais ça touche beaucoup de gens. Et particulièrement les populations immigrées ou issues de l’immigration qui sont beaucoup plus touchées que d’autres par le chômage et donc versent plus facilement dans l’économie souterraine.

Envisagez-vous d’être candidat aux primaires de la gauche ?

Pour l’instant je les organise, et il reste encore des tas de choses à faire. Néanmoins la France a besoin d’idées nouvelles. Il faut maintenant examiner l’hypothèse sérieusement, mais pour le moment il est encore trop tôt pour le dire. On verra plus tard.

Vous préparez un livre qui sortira à l’automne, ça ressemble à une démarche de candidat ?

C’est un livre d’idées, parce que la gauche a besoin de reformer son mental. Je me suis donc mis à travailler avec beaucoup de lecture, en m’appuyant sur mon expérience : 13 ans au parlement, 2 ans à la tête du Conseil général. Ce sont des expériences précieuses pour l’analyse de la société et la façon dont on pourrait transformer et changer ce pays. Il y a beaucoup de choses à faire et beaucoup de travail.

Si vous n’êtes pas candidat aux primaires qui pourriez vous soutenir ?

On va déjà voir qui porte quoi, qui défend quoi, quels sont les projets… Pour l’instant je ne connais que deux candidats : François Hollande et Manuel Valls. Ils ne me conviennent pas.

Vous prévoyez d’abandonner votre mandat de parlementaire pour conserver uniquement celui de président du conseil général. Ne craignez-vous pas d’être moins visible sur le plan national ?

J’ai fait mon choix et je ne suis pas sûr d’être moins visible. Le parlement est devenu un pur scandale. La reforme Sarkozy a eu pour objectif de clouer la bouche au parlement. C’est devenu une espèce de système chargé d’entériner les décisions du gouvernement sans discussion. Tant que la VI e République ne sera pas bâtie, ce parlement antidémocratique ne m’intéressera plus.

Pour vous succéder au parlement des noms circulent déjà. On parle notamment d’Aurélie Filippetti qui est déjà venue plusieurs fois dans la région.

Non pas du tout. Elle n’est venue que deux fois. Pour ces législatives, il y a des procédures qui s’appliqueront avec des ouvertures à candidatures et des règles liées au non-cumul des mandats. Mais c’est beaucoup trop tôt pour en parler.

Vous allez tout de même jeter un œil sur la désignation du prochain candidat ?

Oui évidemment, je m’en mêlerai. Je me mêlerai de tout ce qui se passera en Saône-et-Loire.

Pour vous succéder au parlement vous préférez un candidat local, plutôt qu’un parachuté ?

Oui , je trouve que ce serait mieux. Il y a sur le terrain des talents qui s’expriment déjà.

Mots clés:
Publication précédente
Publication suivante
the_content();

11 Réactions

  1. pas besoin d’attendre le livres mais enfin 2012 c’est la gauche socialiste ou la barbarie
    j’ai lu un article qui pourrait interesser les politiciens joueurs de poker
    qui joue avec le peuple perdra sa carte de candidat

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Haut de page
loading